Les petits plaisirs à… Sucre (Bolivie)

• Aller faire les courses au Marché Central ou au Marché Campesino, et se poser pour déguster des jus de fruits exotiques frais.
• Flâner à la Place 25 de Mayo, au parc Bolivar, dans les rues blanches du centre-ville…
•  Admirer le coucher du soleil et la vue sur la ville à La Recoleta, un endroit à l’architecture ravissante.
• Partir en randonnée dans la campagne environnante avec Condor Trekkers.
• S’émerveiller des oeuvres indigènes et des tissages incroyables du musée d’art indigène, « Museo De Arte Indigena – ASUR, Fundación Antropólogos del Surandino ».
• Découvrir des oeuvres originales, voire provocantes, de jeunes artistes locaux, à « No Estudios Tattoo », à la fois galerie d’art et salon de tatouage.
• Admirer les oeuvres traditionnelles d’artistes locaux à la galerie « Arte y Cultura ».
• S’offrir ou prévoir d’offrir un vêtement élégant en alpaga, des petits souvenirs ou des objets en aguayo, à la boutique Alpaga Andina, dans la rue Calvo.
• Prendre un café dans le charmant patio commun de la Taverne et de l’Alliance Française de Sucre ou dans le jardin fleuri du café La Guarida.
• Se régaler des plats de cuisine bolivienne aux restaurants Florin, Pueblo Chico et Vieja Bodega (leur « Pique a lo Macho » est à essayer !), de cuisine végétarienne bolivienne au Café Condor et au Germen, de cuisine italienne au Papa Vero et au Monterosso, de cuisine asiatique au Chifa Thai, de cuisine française au Murano et à La Taverne.
• Déguster les succulentes salteñas de Flores ou du Patio, salteñarias dans la rue San Alberto.
• Les cheesecakes aux fruits de la passion (« maracuya ») du café Métro, situé sur la Place 25 de Mayo.
• Savourer les bières artisanales du Goblin, ainsi que les cocktails et la chicha artisanale de la Quimba.
• Prendre un verre dans l’ambiance festive du Joy Ride café et des autres bars de la rue Nicolas Ortiz.
• S’amuser durant les concerts enivrants de l’Irish Pub O’Finnigan’s.
• Aller danser avec les amis dans les discothèques Kultur Berlin et Mitos, tard dans la nuit.
• Se loger dans les superbes chambres d’hôtes de La Selenita, dotée d’un jardin ravissant, avec une vue saisissante sur la ville.

Les petits plaisirs à… Santiago (Chili)

  • Monter le Cerro Lucia, là où Santiago a été fondé, pour admirer la vue sur la ville, avec les Andes en arrière-plan. En redescendant, acheter un « mote con huesillo » (boisson à base de blé et de pêche) pour se rafraîchir.
  • Dénicher une toile au marché des artistes de Lastarria puis déguster un cheesecake au bucolique café « Wonderland ».
  • Comprendre l’histoire tumultueuse du pays au musée des droits de l’homme et méditer dans le parc Quinta.
  • Entre deux visites, avaler un jus de fruits frais ou une empanada maison des vendeurs de rue !
  • Déambuler entre les étals du marché typique de la Vega.
  • Manger un burger dans l’incroyable cantine Fuente Mardoqueo.
  • Flâner dans les boutiques design du Barrio Italia
  • Admirer le street art de Bellavista et sortir dans les nombreux bars du quartier une fois la nuit tombée !

Les quatre phases d’un long voyage ou d’une expatriation

Émerveillement, nostalgie, tristesse, bonheur… Lorsqu’on part pour un voyage au long cours ou pour une expatriation, les émotions sont nombreuses et profondes. Généralement, en restant longtemps dans un pays étranger, pendant plusieurs mois ou plusieurs années, nous passons principalement par quatre états d’esprit. Ces quatre phases, assez courantes, sont dues aux changements et aux chocs culturels, vécus intensément.

Lire la suite

[Maroc] Arabe marocain, le Darija (1) : quelques bases !

Wash kat hdar(i) b el Darija ?
Parlez-vous le Darija ?
Nombreuses sont les langues parlées au Maroc : le Berbère, l’Arabe classique, le Français, l’Espagnol, l’Anglais… Et surtout le Darija (Arabe marocain) ! Ce dialecte arabe, utilisé par les Marocain.e.s dans la vie courante, demeure la principale langue du pays. Connaître un peu de Darija vous ouvrira des portes que vous n’auriez jamais imaginé…

Lire la suite

[NZ] Langue Maori : quelques bases !

Kôrero Maori koe ?
Parlez-vous Maori ?

Bien que la colonisation ait imposé l’anglais comme langue nationale en Nouvelle-Zélande, le Maori est encore beaucoup parlé dans l’Ile du Nord, principalement par les Maoris et les métisses.
 Connaître quelques bases de Maori pourrait vous être utile et précieux pour sympathiser avec des locaux, lors de votre voyage.
Voici quelques éléments de base pour avoir des connaissances dans cette langue du Pacifique.
Lire la suite

Les petits plaisirs à… Nantes (France)

• Admirer l’éléphant, un somptueux robot géant, qui a pris l’habitude de se balader, en journée, avec des passagers, à côté du Hangar à Bananes.
• Visiter le musée des Machines de l’île, aux secrets bien gardés et aux machines bien dissimulées, ainsi que le mystérieux Carrousel des mondes marins.
• Danser, rire aux éclats et s’émerveiller à un Catch de Dessinateurs à Moustaches.
• Aller tout en haut de la tour Bretagne, et boire un verre au Nid, à la tombée de la nuit, tout en admirant le panorama de la ville aux lumières qui s’allument, et les couleurs du crépuscule qui s’éteignent.
• Admirer la quiétude de l’Erdre et la beauté sauvage de la Loire.
• Faire de la voile ou du kayak sur l’Erdre.
• Se balader en vélo ou à cheval sur les bords de la Loire.
• Visiter l’imposant château des Ducs de Bretagne, et se balader sur les remparts.
• L’ambiance folle des soirées et de la vie nocturne, notamment dans les bars et les restaurants du quartier Bouffay et du Hangar à Bananes.
• Aller boire un verre, assister à un concert, visiter une exposition… au Lieu Unique !
• Manger une galette et/ou une crêpe dans une des nombreuses crêperies. Personnellement, ma préférée, c’est Au Vieux Quimper.
• Assister à un concert fantastique au Stéréolux.
• Être surpris.e ou émerveillé.e par des œuvres installées dans les rues par le Voyage à Nantes.

Les petits plaisirs à… Marrakech (Maroc)

• Le chaos de la place Jamaa El Fna, surtout à la tombée de la nuit, lorsque les musiciens de rue commencent à jouer du gnawa.
• Se perdre dans la médina. Puis retrouver son chemin en demandant aux femmes qu’on croise : « Fine Jamaa El Fna 3afak ? »
• Se poser tout en haut d’une des terrasses de cafés colorées, avec une vue magnifique sur toute la médina. Personnellement, le Guerrab est mon café préféré.
• Sortir dans les bars la nuit, en dehors de la médina.
• Fouiner dans les ruelles pour trouver des petits cadeaux bon marché.
• Se loger dans un des nombreux backpackers : le Madrassa, Kactus Hostel, Waka Waka Hostel…

Les petits plaisirs à… Rabat (Maroc)

• Flâner dans l’ancienne médina, la kasbah des Oudayas et ses jardins.
• Se poser au café des Oudayas, pour un thé avec des pâtisseries orientales et une vue formidable sur l’estuaire.
• Visiter l’impressionnante tour Hassan et le mausolée de Mohammed V.
• Découvrir la nécropole de Chellah de Rabat, bâtie sur les ruines d’une ancienne cité Romaine : un endroit archéologique magique et mystérieux.
• Sortir la nuit dans les bars : UpStairs, les Deux Palais, le Réservoir, le Sens…
• Et aller danser sur de la musique Chaabi !
• Rencontrer des rabatis, et avoir des discussions passionnantes et polémiques avec eux.

Les petits plaisirs à… Essaouira (Maroc)

• Se balader dans l’ancienne médina, sur le port et les remparts.
• Déguster des poissons grillés.
• Se loger à Atlantic Hostel / Cloud Nine, et faire la fête sur leur grande terrasse colorée
• Partir visiter le légendaire « palais de Jimmy Hendrix » : des ruines d’une maison, dans des dunes sur la plage, où Jimmy Hendrix aurait fait la fête.
• Marcher tout le long de la plage, et regarder les dromadaires qui passent.
• Sortir la nuit dans les bars : le Taros (Concerts fréquents et bonne ambiance), le Trou (ambiance marocaine très masculine, donc je conseille vivement aux femmes d’y aller accompagnées !), le Chrysalis (boîte de nuit avec une bonne ambiance marocaine)…

Les petits plaisirs à… Safi (Maroc)

• Les sandwichs de sardines frites aux épices, les boulettes de sardines, les sardines grillées… Toutes les spécialités safiotes avec des sardines sont délicieuses !
• Le kak, une spécialité de la région : un biscuit en forme de serpent qui se mange la queue.
• Déguster les tajines excellents du snack Chez Youssef, près de la place du Tajine, en face de l’hôtel Assif, dans le quartier du « plateau ». (Demandez aux locaux de vous l’indiquer si besoin)
• Flâner dans l’ancienne médina, et découvrir de véritables cavernes d’Ali Baba de poteries.
• Trouver de magnifiques poteries bon marché, de toutes les formes et de toutes les couleurs.
• Discuter avec les artisans sur la Colline des Potiers
• Admirer le coucher du soleil sur la Corniche, à côté du Château de mer.
• Aller à la plage de Lalla Fatna, pour se baigner ou faire du surf.
• Se poser pour boire un café ou un thé dans le quartier administratif du « plateau », près du plus grand tajine du monde. Le café Santiago est personnellement mon endroit préféré du coin.
• Déambuler dans le souk de Zabdarai.
• Les délicieux jus de fruits exotiques à L’Avocat.
• Aller au Cinéma Atlantide, quand il y a enfin une séance.
• Choisir un livre à la médiathèque de l’Alliance Française de Safi.